• Tony & Léon

Dossier : Faire du sport avec son chien


Le sport est essentiel pour participer au bien-être physique et mental de votre chien. Le sport est aussi un moyen d’éduquer son chien et surtout de créer des moments de complicité entre lui et tous les membres de la famille.

1/ Le sport : une affaire de race canine ?

En effet, la race du chien adopté va conditionner, outre son âge et son état de santé, le degré d’exercice physique qu’il faudra lui apporter pour participer à son bien-être. Les petits chiens de type brachycéphale (bouledogue, lhassa apso, shi tzu) ne sont pas de très grands sportifs. Aussi des ballades dans la campagne ou en ville suffiront pour leur exercice quotidien.


Les chiens dits athlétiques (les chiens de chasse tels que les braques entre autres, le berger allemand…) ont plus besoin d’exercice. Ils ont un corps mince, des membres plutôt longs, une forte réactivité et une grande puissance. Leur poitrine est profonde et l’abdomen est fin. Les chiens de races robustes (Terre Neuve, bouvier bernois…) devront se dépenser également pour maintenir leur masse musculaire et leur poids de forme mais ils seront moins rapides et moins réactifs que les chiens de races athlétiques.

2/ Conditions pour qu’un chien pratique un sport

Il n’y a pas d’âge pour les marches quotidiennes. Par contre les chiens doivent être âgés au minimum de 12 mois pour pratiquer le cani-cross et de 18 mois au moins pour le cani-VTT. L’objectif est de s’assurer que leur croissance est terminée. Ils devront avoir leurs vaccins en règle. Les chiennes ne doivent pas être gestantes ni allaitantes. Bien entendu, les animaux ne devront pas être handicapés.

3/ Quelques idées d’activités sportives canines

* L’agility

L’agility consiste à faire évoluer le chien sous les encouragements de son maître, sans laisse ni collier , à-travers un ensemble d’obstacles (tunnels, ponts, haies, balancelle) qui constitue un parcours qui n’est pas connu à l’avance ni du chien ni du maître.

Cela demandera donc beaucoup d’énergie au maître qui devra réagir en direct à chaque obstacle visible pour guider son chien en « temps réel ».

L’agility sera un moment de détente mais aussi d’éducation pour le chien dont les progrès constitueront une réelle récompense pour le maître. Toutes les races peuvent participer aux parcours sachant que certaines telles que les chiens de bergers et les jack russell sont très douées pour l’exercice. Des compétitions sont proposées dans de nombreux centres d’agility.

* Le cani-cross

Pour les adeptes du jogging, le cani-cross consiste en une course de 7 km, le maître est accroché via un harnais à son chien et ne doit jamais le dépasser tout au long de la course. Il est interdit de tirer sur le chien au cours de la course. Les jeunes maîtres (âgés de plus de 7 ans) pourront même participer à un cani-cross enfant proposé par certains clubs.

* Le vélo-cross

Pour les adeptes du V.T.T., le maître relie son chien via son harnais à son V.T.T. et respectera les mêmes règles que celles du cani-cross.

* La cani-marche

Sur le même principe que les 2 activités précitées, c’est une version pédestre avec interdiction de courir.

* Le frisbee canin : le flyball

Cette activité très pratiquée aux USA et par les britanniques s’implante en France. Le chien doit ramener le plus rapidement possible le frisbee à son maître après un lancer.

Le principe est le suivant : au signal de son maître, le chien s’élance seul en avant vers une première haie qu’il franchit, puis ce répété jusqu’à une quatrième. Il arrive au niveau d’un lanceur sur lequel le chien déclenche l’éjection d’une balle. L’objectif pour le chien est de saisir la balle et de la rapporter à son maître au plus vite en franchissant une nouvelle fois les quatre haies franchies au cours de l’aller.

Des concours de flyball ont été créés : ce sont des relais de plusieurs chiens par équipe (jusqu’à 4 chiens maximum) qui sont organisés.

C’est l’équipe qui aura ramené en première le nombre de balles équivalent au nombre de chiens de son équipe au départ, sans qu’il y ait eu faute, qui gagne.

* Le ring

Le ring est une activité canine qui se déroule sur terrain clos et consiste en des exercices multiples.

Le chien doit être détenteur de son certificat de sociabilité et d’aptitude à l’utilisation (le CSAU) pour avoir le droit de participer aux épreuves dans n’importe quelle discipline.

Trois types d’exercices sont proposés dans le cadre du ring

Citons quelques exemples :

  • Les exercices d’assouplissement : la suite en laisse, la suite sans laisse chien muselé, le refus d’appâts, le rapport d’objet lancé, le refus d’appâts, l’absence du maître ;

  • Les exercices de saut (haie, palissade, en longueur) ;

  • Les exercices de mordant : la défense du conducteur, l’attaque lancée à 30 m, la recherche et l’accompagnement de l’homme d’attaque …

La pratique au mordant ne se fait que sous l’accord de certains clubs de race. Le chien de la race habilitée devra alors être inscrit au LOF (Livre Français des Origines).

Le ring est une véritable activité qui combine plaisir, sport et éducation pour le chien.

* La natation

La natation est indiquée pour les problèmes de surpoids et les pathologies articulaires canines au même titre que chez l’homme.

Si les chiens de chasse vont se baigner dans les mares, discutez du vaccin contre la leptospirose avec votre vétérinaire.

BON A SAVOIR

Les petites races peuvent se contenter de trente minutes d’exercice en deux cessions quotidiennes alors que pour les grosses races, compter 2 heures d’exercice quotidien en moyenne.


17 vues

© 2016-2020 Health&Pets - Mentions Légales - FAQ - Nos EngagementsNotre Aventure - Contact

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram